Le forum compte déjà 55 californiens depuis son ouverture le 25 septembre 2011 =D
Nous souhaitons la bienvenue à gasxyr, le dernier à nous avoir rejoins !
Crispy Queen ouvre son tumblr officiel ! Ne résistez pas, vous aimez commérer autant que nous !

Partagez | 
 

 It's Halloween, Babe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: It's Halloween, Babe !    Sam 5 Nov - 10:26

Un nègre s'en est allé, il n'en resta plus que neuf...




Quelle idée terrible qu'ils ont eu, ce jeune couple. Quelle folie s'est emparée d'un esprit après l'autre pour les forcer à se dévorer mutuellement ? Quelle idée, mais quelle idée de partir en week-end à deux, dans un coin reculé, là haut, dans les hautes montagnes du Nebraska.

En période d'Halloween, mieux ne vaut pas rester en ville, c'est l'effusion de gamins en tous genres, de casses-bonbons pénibles qui ne vivent que pour les kilogrammes de sucreries qu'ils obtiendront en mendiant dans les maisons voisines. Ouais, les périodes de fêtes en tous genres n'ont jamais bien plus à Dennis, lui qui préférait tellement une petite tranquillité loin du monde et loin des emmerdes. Il préférait largement les soirées à regarder des films d'action ou sentimentaux même qu'à aller en boite de nuit et sniffer de la coke pour oublier le mal et les coups de couteau qui remuaient des plaies déjà bien ensanglantées par les actes viscérales d'une vie prostituée aux souffrances et au Mal.

C'était une idée de Dennis, au commencement d'une nouvelle relation qui se débutait par un mariage, chose qui aurait déjà due être accomplie si l'avenir du couple n'avait pas été en suspens pendant quelques longs mois, ça avait été affreux mais c'était les choses de la vie. C'était ainsi que ça fonctionnait. Donc, je reprends. Dennis avait eu la merveilleuse idée de partir en week-end, loin d'ici, de cette université, des cours qui pompaient l'air, et surtout loin de toute cette fourmilière d'étudiants. Le jeune homme pratiquait autrefois la chasse, va y que je te tue, espèce de lapin blanc des bois. Il y avait longtemps voire très longtemps qu'il n'avait pas touché un fusil. Il en avait toujours un, permis en règle.

Il avait proposé à Taylor de partir dans un coin qu'il connaissait bien, où il allait toujours quand il était jeune, il s'agissait d'un coin perdu du nom de Jackson Town dans les hautes montagnes du Nebraska. C'était un coin sympathique, très reculé de toute la civilisation moderne, où le téléphone captait une fois sur deux et où internet était un OVNI. C'était un truc qu'on avait jamais eu et qu'on aurait jamais. Un chalet de bois où le premier voisin était à vingt kilomètres et encore, il s'agissait de descendre la montagne par temps incertain qui se révélait être impossible. On ne pouvait pas mettre un pied devant l'autre sans devoir esquiver un tronc d'arbre, un cadavre d'oiseau rongé par les animaux en tous genres.
Ils étaient parti en avion. Dennis avait réglé deux billets de première classe et ils avaient mangé tout le long du vol. Le film qu'on passait dans l'avion n'avait pas eu son intérêt. A vraiment dire, le plus beau film, c'était Taylor et lui, d'un romantisme sans pareil. Woody, je te mets au défi !

Ils posèrent les pieds sur le planché du chalet, comme dans ses souvenirs : trois pièces, une immense cour extérieure et surtout une vue magnifique, merveilleuse. En contre bas, une rivière qui coulait à torrents, de magnifiques sapins, une odeur de résine emplissait leurs narines. Tout était beau, et le soir venu, ça commencerait...


CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Sam 5 Nov - 12:03

Someone like you




La vie avait repris son court comme si rien ne s'était passé et que les quatre mois précédents avaient simplement été un cauchemar. Taylor se tenait aux côté de son chéri, le vol qui les amenaient dans une petite ville du nord était presque terminé. Sa tête délicatement reposé sur l'épaule de Dennis, elle s'amusait à observer la bague qu'elle portait dorénavant au doigt.

Un moment de pur bonheur, depuis qu'elle avait dis oui dans cette petite chambre, la sensation qu'elle ne serait plus jamais malheureuse ne l'avait jamais quitté. C'est donc dans la joie et la bonne humeur qu'elle avait accepté la proposition de Dennis de partir pour un week-end en amoureux.

Deux jours à Jackson Town ça ne devait pas être si terrible que ça. Taylor n'avait jamais mis les pieds dans ce village mais son fiancé n'avait pas arrêté d'en vanter les mérites. D'habitude, pour Halloween, la jeune femme se contentait de rester chez elle, parfois à se mater des films d'horreur. La problème était que très souvent, elle arrivait à se ficher une trouille bleu.

En effet, Taylor était assez vite effrayée, et malgré son aspect "tête sur les épaules", les histoires de fantômes ne la laissait pas indifférente. Dennis le savait, elle espérait qu'il n'en profiterait pour se cacher dans l'armoire au plein milieu de la nuit et de se faire passer pour un esprit. Même si c'était bien son genre...

Rien ne pouvait entraver le bonheur de Taylor, même s'ils devaient passer la nuit dans une maison miteuse pleine de toile d'araignée. Arrivée, devant les chalet, les yeux de la jeune femme affichèrent un air émerveillé, on peut dire que c'était magnifique.

"Wow, c'est splendide !"

Une fausse imitation du MASK, film qu'elle avait vu et revu lorsqu'elle était petite. Ceci expliquait aussi peut-être son énorme admiration pour l'acteur Jim Carrey. Mais passons, l'heure n'est pas à la nostalgie.

Taylor fit rapidement le tour de ce petite bout de paradis qui se révéla être aussi beau à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le week-end promettait d'être magique, du moins c'est ce qu'ilscroyaient.

"Dis chou, on appelle le traiteur pour ce soir ? Vu l'heure qu'il est ça m'étonnerait que les magasins soient ouverts."



CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Sam 5 Nov - 16:19

Un nègre s'en est allé, il n'en resta plus que neuf...




Ces derniers jours avaient été d'une grandeur absolue, ça avait été la magnificence d'une génération entière de voir comment les Humains pouvaient réagir face à l'Amour. L'Amour n'était pas seulement ce sentiment qui naissait au fond du cœur, c'était la valse endiablée des neurones, et des hormones naissantes au creux des géants passages des flux sanguins et hormonaux. Les réactions des uns et des autres ne s'étaient pas fait attendre, le meilleur ami de Dennis avait été heureux que son camarade retrouve enfin le bonheur, et les mauvaises langues s'étaient mise à faire ce qu'elles savaient faire, une valse de mots gerbants, ils adoraient ça, faire parler d'eux de toutes les manières possibles.

Dennis n'était pas forcément impopulaire mais pas très populaire non plus, c'était une autre histoire pour Taylor, et avec la popularité enorme venait les emmerdes, c'était elle qui avait déclenché le plus de fureurs sur le domaine universitaire : Taylor se remet avec son larbin et d'autres choses comme ça fleurissaient sur les blogs étudiants, sur les pages LiveJournal et même de vive voix, on avait pas peur de parler des choses qui fâchaient mais pas question de parler des choses joyeuses. Un Homme ou une Femme heureuse ne valait pas son pesant d'or à la bourse des concierges.

On ne comprenait même pas comment être heureux dans ce monde n'était pas has been, et les pétasses en tous genres jouissaient à vous voir malheureux, alors que leurs vies n'étaient que des ramassis de conneries polluantes. C'était ça, l'Histoire, elles étaient malheureuses et elles devaient donc faire que le Monde entier regarde ailleurs, chez les gens qui ne méritaient rien. Oui, c'était comme ça : je suis pauvre mais regarde mon voisin, il vit dans un carton encore plus ridicule que moi. On se moquait pour oublier sa propre médiocrité, on refusait complètement de voir la vérité en face. Nous étions tous des Humains mais certains étaient plus Humains que d'autres. C'était le même avec l'égalité, tous étaient égaux, mais certains, les riches et les puissants arrivaient à défier cette égalité pour se hausser au rang de demi-Dieu, il suffisait pour ça de déposer une liasse ou deux de billets sur le bureau de noyer d'un gouvernemental ou d'un officiel d'une quelconque principauté.

Dennis adorait tellement cet endroit, ça lui rappelait le temps de l'innocence, ça lui rappelait sa jeunesse. A huit ans, il avait tué son premier lapin, à onze ans, son premier sanglier qu'il avait du achever à la main, alors que la bête nageait dans son sang chaud, se vidant par torrents rouges bordeaux. Il avait du mettre un coup de couteau final sur sa gorge. Le chalet était d'une beauté rare. Dennis était entrain de regarder le petit ruisseau, il s'était installé sur les herbes vertes au bord du petit ruisseau. Il trempa son doigt dans l'eau, elle était glacée, moins de cinq degrés. Dommage, il aurait bien aimé se rafraichir correctement, étant donné que la douche ne fonctionnait pas tout le temps, il fallait que l'eau soit raccordée et que le garde forestier passe ouvrir les valves, en sachant que lorsque la température frisait le zéro absolu, l'eau gelait et il fallait se laver à la bonne franquette.

Sa fiancée -putain qu'il est beau ce mot- se tenait à ses côtés, elle semblait totalement sous le charme de cet endroit. Même après de nombreuses années, revoir ce coin faisait toujours du bien à Dennis, alors, la première fois était extraordinaire. C'était enivrant, c'était somptueux, magnifique, magique, c'était tout ce qu'on adorait dans l'Amérique, des paysages rustres, peu industrialisés et retirés de toutes formes de vies humaines.

-Le traiteur ? Chérie, faut se dépêcher, il sera là dans quatre ou cinq heures, rien que pour monter ici, il en a pour trois heures.

Il regarda sa fiancée avec un sourire admiratif, la tête plein d'illusions et les étoiles plein les yeux. Il prit ensuite la parole d'une voix aux douces merveilles.

-C'est beau, hein ? On dirait toi, mais sauf que t'es mieux. Tu sais que j'taime, toi ?


CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Dim 6 Nov - 10:13

Someone like you





Mhoo que t'es chou, je t'aime à la folie toi.

La jeune femme se pencha vers lui, et l'embrassa tendrement. Qu'est ce que ça lui avait manqué ! Taylor se sentait bien ici, rien qu'eux deux. Depuis qu'elle s'était remise avec lui, elle n'avait besoin de la compagnie de personne d'autre, juste lui. Beaucoup de ses amis lui avaient dis qu'elle avait fait un mauvais choix, que Dennis n'était pas un type pour elle, tout ça parce qu'ils avaient peur de se retrouver seuls au bar, une belle bande d’égoïste.

Taylor les avait mis pas mal à l'écart cette dernière semaine, en même temps lorsqu'elle sortait des cours, elle fonçait à la résidence pour rejoindre sa tendre moitié, et les soirées c'était avec lui qu'elle les passait.

Personne ne savait qu'ils étaient fiancés, Taylor préférait l'annoncer en compagnie de Dennis, d'ailleurs elle allait devoir l’amener dans pas longtemps chez ses parents. Dès que sa mère avait appris que son couple préféré s'était remis ensemble, elle avait insisté pour organiser un dîner avec toute la famille.
Jeanne avait même appeler son beau fils pour lui dire de vive voix, qu'elle était heureuse qu'il ai compris que sa fille n'avait d'yeux que pour lui. Oui, on est original chez les Hudson.

Et tu as de la chance que je viens de commencer un nouveau régime à base de... T.OI !

Elle lui sauta dessus et planta légèrement ses dents dans sa nuque, avant d'y déposer un doux baiser.

Magique ! Le mot parfait pour qualifier l'amour retrouver. Taylor s'était longuement demander si elle ne s'était pas retrouvé dans cette chambre à cette heure là, si Dennis aurait un jour osé lui avouer qu'il l'aimait encore. Pas besoin de se torturé l'esprit, il l'avait fait. Le destin savait parfaitement ce qu'il faisait.



CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Sam 12 Nov - 11:15

Un nègre s'en est allé, il n'en resta plus que neuf...




Vingt et un coups de canons, c'était l'assourdissement, c'était de la folie réelle qui se déroulait sous les yeux d'un peuple ébahit. On se vantait peut-être, on se gargarisait surement de situations débiles à souhaits, mais une chose était sûre, on ne comprenait pas réellement le sens de la vie. Ce sens de la vie, bien qu'il soit là n'était qu'évident que lorsqu'on perdait un proche ou lorsqu'on se sentait malheureux pour la première fois de sa vie.

Vingt et un coups de canons, c'était l'assourdissement, c'était ce que devait resentir en leur profonde chaire, les mères des fiers guerriers tombés aux combats, ce que devait ressentir les enfants, voyant leurs valereux pères et grands frères partir, la fleur au fusil, c'est ce qu'ils ressentaient, lorsqu'ils posaient leurs petites visages minces sur des fenêtres impecables ne sachant pas alors qu'il s'agirait de la dernière vue de cet être, qu'il ne reviendrait jamais et qu'il tomberait dans l'oubli, avec des milliers d'autres, dans les fosses communes affreuses de l'Histoire. Ceux qui se firent héros de la Libération n'étaient plus que des pions déjà éjectés du géant jeu de la vie.

Vingt et un coups de canons, c'était l'assourdissement, et c'est exactement ce qui brillait, ce qui raisonnait au plus profond de Dennis. Blessé et soigné en même pas un an, il fallait avouer que l'homme se porter plutôt bien maintenant. Son caractère aux limites du supportable s'était radouci, comme la fraicheur était arrivée sur les Etats-Unis. Dennis se tenait là, un fusil adossé à sa cuisse. Comme Taylor n'avait pas de permis, il avait fallu ruser avec les armuriers pour trouver un fusil à la future dame. Dennis était heureux maintenant, et ce fusil battait dans son être, dans son âme.

Vingt et un coups de cannons, c'est exactement ce qu'il vivait quand, comme actuellement, leurs langues se mêlaient dans un souffle divin, que leurs corps en fusions se voyaient collés dans l'union de la tendresse. Dennis était heureux, mais la nuit allait tomber, et mieux ne valait pas rester dehors la nuit, la temperature n'étant pas idéale...

-On devrait rentrer Tay', ça commence à geler et ma bite va ressembler à un chinois.

Raciste, va.




CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Sam 12 Nov - 12:13

Someone like you




Ce moment resterait graver à jamais dans l'esprit de la jeune femme. Tout comme un bon millier d'autres instants magiques. Ca remontait à la première fois où elle avait croisé le regard de Dennis, elle se rappelait d'absolument tout. Elle portait ce mardi là une petit jupe en jeans et un haut noir assorti à ses talons. Son cœur avait bondit quand pour la première fois ils s'étaient parlés. Et c'était toujours pareil, les frissons, les papillons dans l'estomac, le sourire débile dès que la moindre parcelle de sa peau touchait la sienne.

Taylor croyait en l'amour éternel, elle savait que ce qu'elle ressentait pour le beau brun qui se trouvait en face d'elle ne s'arrêterait jamais. Les autres pouvaient dire ce qu'ils voulaient, c'était lui, l'homme de sa vie.

Admirant une dernière fois le paysage éclairé par un soleil qui commençait à baisser, la belle blonde sourit bêtement, c'était tellement magnifique. A une telle hauteur, on a l'impression de pouvoir conquérir le monde entier et en même temps d'être tellement petit comparé à la beauté de la Terre.

"Oh non hein, rentrons vite alors !
"

Elle éclata de rire, et serra la main de son fiancé, se lançant entrainer dans le chalet. La température n'était pas beaucoup plus élevé à l'intérieur mais un feu de bois attendait patiemment qu'on ne l'allume.

Taylor fouilla quelques armoires avant de dénicher une grosse couverture qu'elle déposa sur le fauteuil se trouvant en face de la cheminé.

"Dis chéri, t'as pas envie de nous allumer un bon feu ?"

Sourire d'ange, battement de cils, un stratagème qui marchait à tous les coups et surtout avec lui. Ça faisait tellement de bien à Taylor de pouvoir à nouveau l’appeler par les doux noms qu'elle lui donnait avant.


CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Dim 13 Nov - 19:20

Un nègre s'en est allé, il n'en resta plus que neuf...




Mais quoi à la fin. Que voulait la vie ? Qu'il se sente comme quelqu'un d'important, d'avoir joué à Christophe, le dominateur des terres indigènes ? Que voulait la vie ? Qu'il rayonne de nouveau avant de le précipiter dans une chute divine trois fois pire que la précédente ? Mais c'était quoi, cet atroce bordel, à la fin ? Une lumière, allumée là au firmament de l'existence, juste pour défier l'Homme qui tenterait de s'y opposer ? Mais quoi à la fin.

Que voulait Dieu ? Le voir vivre, intégrer de nouveau dans le système, comme une perle roulante sur la pente du bonheur avant de frapper de nouveau, inverser la chute, le faire vivre, puis doucement, incliner la chute vers la mauvaise pente, comme quatre putain de mois auparavant. Des connexions perdus, laissées aux satellites qui s'en vont de mon cœur... Y'a qu'à voir comme les gens se quittent, misérables, morts, en lambeaux, votre âme est un troupeau qui se dirige vers l'abattoir. Et où la seule phrase qui vous vient à l'esprit est "je t'en prie, fini moi". Vous n'en pouvez plus, Dieu se marre de vous voir souffrir.

Que voulait l'Humanité ? Le voir intégrer dans ses robes, le voir de nouveau se complaire avec des conneries, avec Saint Dieu Consommation, avec Saint Dieu Trahison. L'amour est infidèle lorsqu'il est perverti par le Graal ultime de l'affreuse société. Je t'en prie, fini moi. Je deviens fou, tu sais, à voir comme les gens se quittent, comment l'âme se déchire. J'emmerde le monde et il me le rend bien. Y'a plus que des troupeaux vers l'abattoir.

Cette situation, Dennis en tous cas, en profiter, persuadé alors qu'elle durerait pour toujours. Après tout, n'avait-il pas assez donné au courant de cette dernière année, n'avait-il pas atteint le fond ? Un proverbe disait que lorsqu'on touchait le fond, on ne pouvait que remonter... Mais on ne souciait pas des entrailles du mal, le mal dans le mal, l'enfer sur Terre. En lambeaux, oui, l'âme était en lambeaux. C'était ça, la vie dure des torrents enflammés. Dennis tâchait d'en profiter, au fond de lui, cette blessure saignait toujours, mais il le cachait, il ne disait rien, il se taisait. Il tâchait de vivre au présent, cette rengaine "car l'amour c'est la mort, et t'aimer c'est saigner", au profond de son cœur, enfoui par tant de bonheur retrouvé.
Dennis se prit à allumer un feu digne des plus beaux récits d'aventures qu'on va passer parce que ça gave.
Le feu enfin allumé, il s'installa auprès de ce dernier, calant sa tête sur l'épaule de sa compagne.

-Je t'aime, Tay'.




CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Dim 13 Nov - 19:53

Someone like you




Taylor était confortablement installée sur le grand fauteuil qui occupait une grande partie de l'espace réservé au salon. Elle attacha sa longue chevelure soyeuse grâce à un élastique qu'elle avait gardé tout le voyage autour de la main, pendant que son chéri s'affairait à allumer le feu.

Il vint ensuite la rejoindre et posa sa tête au creux de son épaule, elle caressa délicatement la joue du jeune homme avec sa main libre. Un moment magique, mieux que chez Disney ! La chaleur de sa peau mêlé à la sienne donnait à Taylor une sensation de bonheur permanent, comme si jamais rien ne pourrais plus les rendre malheureux, comme si ils allaient rester figé ainsi jusqu'à la fin des temps.

Cette sensation, elle l'avait déjà ressenti avant, lors des débuts dans sa relation avec Dennis, lorsque tout allait bien et qu'ils pensaient que rien ne pourrait venir perturber ce bonheur. Elle pensait ensuite que cette sensation ne ré-apparaitrait jamais à cause de la faute qu'elle avait commise.


"Je t'aime Dennis"


Se contorsionnant presque pour arriver jusqu'à ses lèvres, elle y déposa un doux baiser et fit glisser sa main le long de son torse. Une vague de désir envahit son corps. Taylor l'embrassa encore, mais cette fois-ci plus fougueusement, elle avait envie de lui et le moment était idéal.

Les crépitements des flammes berçaient la danse que menaient les langues des deux fiancés. N'attendant pas plus longtemps, elle se mit à califourchon sur lui, continuant ses baisers passionnés. Ses doigts, eux, s'occupaient à déboutonner la chemise de Dennis.

Descendant ses lèvres vers son cou, Taylor s'arrêta soudainement.

Tu as entendu ?

Légèrement terrorisée, elle se releva avec précaution. Un bruit étrange l'avait perturber, c'était comme si il n'était pas seuls...

CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Sam 19 Nov - 20:08

Un nègre s'en est allé, il n'en resta plus que neuf...





Alors que cette situation était aux combles d'une perfection incarnée, alors que c'était un rêve éveillé, comme le Sacré-Saint de Montmartre, là où les cœurs se disaient oui à jamais. C'était ici que tout devenait fier, que tout grandissait, que tout poussait comme les plantes éternelles. Alors que tout allait bien, que le soleil dardait, que les oiseaux venaient de se faire un nid sympathique pour la nuit, dans le creux d'un sapin ou d'un arbre fruitier, alors que les ours s'endormaient paisiblement à l'embouchure d'une rivière, pensant déjà au miel qu'il coulerait le lendemain, après avoir vaincu des abeilles en rage de se faire ainsi voler la plus précieuse marchandise qu'il soit.

Oui, c'était précieux, mais pas autant que Taylor pour Dennis. Le miel était peut-être important pour la biodiversité, et pour les abeilles, mais Taylor était universellement plus importante, sans Taylor, la vie de Dennis aurait été le néant et n'aurait même pas eu à exister. C'était l'absolue fièvre de vaincre que de se penser supérieur, mais n'était-ce pas important de se sentir aimer, de sentir que l'on pouvait être quelqu'un pour quelqu'un ? De se sentir homme face à tout ?

Taylor était un joyau, un joyau de l'ancien monde, celui qui depuis longtemps était perdu au milieu d'une société pourrie, d'un truc de merde qui flottait, tristes drapeaux, sur l'Humanité toute entière. On apprenait aux gosses comment devenir des accrocs parfaits au système, on apprenait aux adultes comment continuer à se fondre dans la masse incessante des forfaits téléphoniques, et des lettres aux connexions informatiques défendues, aux pestes connectées dans une valse affreuse de bactéries tueuses. Oui, tout se mélange dans nos têtes. On nous donne une information pour la démentir, on vous propose de vivre puis on vous coupe l'herbe sous le pied. On vous fait prier pour un monde meilleur.

Dennis n'y pensait pas, il pensait juste à Taylor. Il pensait que c'était l'illusion dérisoire, il pensait que Taylor était un être d'une fraicheur incarnée, qu'elle était belle à se montrer ainsi à ses yeux. Ce moment n'aurait pas pu être gâché... Sauf si... Si... Un bruit ! Un putain de bruit. Il se leva, rapidement, fusil au poing, près à tirer un bon coup dans la gueule de qui l'eu bien souhaité. Le bruit se répéta, mais il semblait venir de tous horizons... Que se passait-il donc ? Y'avait-il un pilote dans l'avion ? Y'avait-il un ours dans le chalet ? L'avenir le dirait..


CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Dim 20 Nov - 13:53

Someone like you




Un bref regard par la fenêtre permettait de voir que le temps n'était pas des plus chaud. Le ciel c'était couvert et la nuit commençait à tomber. Les oiseaux avaient cessé leurs bruits au dehors, rien ne rompait le silence qui régnait dans le chalet....Rien à part un bruit étrange qui se répétait.

Taylor était debout fixant toutes les portes attendant que quelqu'un ou quelque chose rentre dans la pièce mais rien, juste ce bruit incessant. Dennis non plus n'avait pas l'air de savoir de quoi il s'agissait. Il était à présent debout devant elle.

Instinctivement elle se rapprocha rapidement de lui, collant sa poitrine contre son dos, sa main dans la sienne. Ses mains étaient moites, en même temps même Taylor sentait la sueur couler le long de son front. Ils étaient complètement seuls, il n'y avait aucune maison aux alentours et rien ni personne ne pouvait, ne devait même se trouver ici.


Chou, tu crois que c'est quoi ?


Taylor n'avait pas pour habitude de croire aux fantômes même si elle pensait qu'il y avait surement quelque chose après la mort. Et qui sait ? Pourquoi n'existerait-il pas des âmes mortes qui ne trouvent pas la paix et qui se retrouvent coincées entre les deux mondes

Elle avait du mal à imaginer ce petit chalet hanté. Il avait l'air tellement vivant et respirait le bonheur à plein nez, avec ces couleurs si vives, les couvertures, les divans, la cuisines et cette chaleur qui émanait du bois.

De quoi pouvait-il bien s'agir ? Certainement pas un animal, quasiment rien n'aurait réussi à rentrer ici à part des rats, et ils ne faisaient pas ce genre de bruit.

Un homme alors ? Mais pourquoi ? Les tuer, les voler, ou simplement parce qu'il n'avait pas d'autre domicile et vu que le chalet était vide pendant plusieurs mois, il l'avait cru abandonné ?

L'esprit de Taylor était rempli de questions mais aussi de peurs. Dennis tenait une arme, si quelque chose se passait mal la situation pouvait devenir très grave.

Le bruit ne cessait toujours pas, il amplifiait même. Elle ne savait pas comment réagir, devaient-ils se montrer ou au contraire se planquer. Ils ne savaient même pas d'où ça venait.

Taylor fixa son fiancé un regard inquiet gravé sur son visage, sa main se resserra un peu plus.



CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Dim 20 Nov - 20:05

Un nègre s'en est allé, il n'en resta plus que neuf...






C'était quoi ? Qu'en savait-il ? Il n'avait jamais eu peur de rien, sauf de perdre la jeune femme, mais il fallait avouer qu'aujourd'hui, il avait la flippe, la grosse flippe même. C'était quoi, ces conneries ? Qu'est-ce qui, ici, dans le trou du cul du monde pouvait faire ce bruit rauque, incessant, comme un bruit de respiration saccadée ? Curieux, c'était le mot. Avant de flipper, fallait peut-être se renseigner, mais combien de fois avaient on entendu des histoires à la con ? Des gens, perdus dans un coin du monde, comme cette bonne vielle France ou ce pauvre Angola, et s'étaient fait flinguer par des cambrioleurs paniqués, par des milices para-militaires surentrainés ou par des bêtes enragées ?

C'était quoi ? Qu'en savait-il ? Il n'avait jamais osé penser que cela puisse arriver, il n'avait jamais osé penser qu'il pouvait mourir aussi stupidement. C'était donc, ça le coup de grace de la Haut ? C'était donc ça, la bonne idée du Tout-Puissant pour l'achever ? Le faire crever, tué par une bestiole ou pire, par ses paires aux âmes noires comme un morceau de poumon d'un grand fumeur ?

C'était quoi ? Qu'en savait-il ? Il n'avait jamais eu peur de rien, sauf de perdre la jeune femme mais il fallait se dépêcher, il fallait qu'il se décide à agir, c'était, selon les traditions de machos en sans-manches, aux tongs affreuses et au verre de Ricard long comme Rocco, à lui de se bouger le cul et de tenter de régler la situation avant qu'elle ne dégènère à nouveau. C'était donc cela, d'être heureux ? Cet évènement, reviendrait encore, comme un coup du pauvre Bon Dieu perdu, qui ne connait même plus son nom tellement que ces fils commettent des horreurs au nom de l'ignorance, pour lui gâcher le sentiment d'être comblé ? Il y avait donc vraiment de pauvres victimes d'un Seigneur qui se faisait chier ? Ouais, c'était donc possible. La vie était affreuse pour Dennis...

Il tourna rapidement la tête, fixant cinq secondes la jeune femme, et le bruit se produisit de nouveau, cette fois, derrière eux. Il tourna la tête fixement. Respirant plus fort, s'approchant à grands pas de l'endroit fatidique. Il mit le flingue sur son épaule.

-Putain, si c'est un gosse qui nous joue un mauvais tour, je te jure que lorsque j'en aurais terminé avec lui, il pourra plus bouger pendant deux ans.

CRÉDIT - CSS



Dernière édition par Dennis A. Westerfield le Dim 20 Nov - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Dim 20 Nov - 20:34

Someone like you




Taylor n'en pouvait plus, son coeur battait à toute vitesse et c'était de pire en pire avec ce bruit qui ne s'arrêtait pas. Elle suivait du regard les moindres fais et gestes de son amoureux, priant pour que s'il s'agissait de personnes, qu'elles ne soient pas armées.

Elle se voyait déjà passé dans une émission du dimanche en fin d'après-midi "Un jeune couple assassiné, l'affaire enfin élucidée".

Non, non et non ! Il fallait qu'elle enlève cette idée de sa tête, surtout qu'il n'y avait surement rien d'alarmant en fait. Mais avec l'imagination dont était dotée la jeune femme, elle pourrait croire que qu'il s'agissait d'extraterrestres.

Au dehors la pénombre régnait à présent, elle ne distinguait plus un seul arbre nettement.
La peur au ventre elle se décida à lâcher la main de Dennis, au cas où il devrait tirer.

Cette situation lui en rappelait bizarrement une qu'elle avait vécu à ses 7 ans. Elle n'était cependant aucunement ressemblante à celle là, mais il s'agissait de la même angoisse. Taylor avait été enfermée dans le bureau de son parrain médecin dans le but de la punir. La petite fille, n'avait pas bronché jusqu'à ce qu'elle se retrouve complètement dans le noir et qu'elle se rende compte qu'elle se retrouvait seule à seule avec un squelette. Jusque là rien d’inquiétant, un squelette utilisé pour la décoration ne pouvait rien lui faire de mal, oui sauf que Taylor avait toujours eu la conviction qu'il était en fait bien vivant. Évidemment les cris et les pleurs de la petite blonde avait poussé Vincent à venir lui ouvrir, après tout ce qu'elle ne méritait pas de la mettre dans un état pareil.

Sauf qu'ici, il n'y avait personne pour simplement ouvrir la porte et allumer la lumière. Ni Dennis, ni elle ne savait à quoi s'attendre.

"Soit prudent"



CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Dim 20 Nov - 21:04

Un nègre s'en est allé, il n'en resta plus que neuf...





Dennis avait toujours plus d'un tour dans son pauvre sac, dans sa besace bien remplie, il avait toujours le mot pour rire et la phrase pour faire réfléchir, il ne s'était jamais senti impuissant face à une situation, sauf, encore une fois, lorsque sa vie s'était écroulée, s'était effondrée misérablement et où la mort semblait la seule solution pour se libérer enfin d'un parfait trouble comportemental.
Le jeune homme avait vécu, avait vécu et encore vécu des moments sans solutions, où le simple soucis devenait une montagne infranchissable, où le mont des Merveilles avait quitté la lune de son existence depuis des centaines, depuis des milliers ou des millions d'années.

Il avait été printemps, un beau jour, il avait, depuis longtemps, neigé quelque chose d'épais, entre le sel des pupilles dilatées et l'écume des marrées déformées par une tristesse affreuse. Il voulait pisser dans la mère, remonter le temps, montrer qu'il était un homme différent, indiquer, cracher au monde, qu'il était quelqu'un d'autre, qu'une vie était passée, et qu'il avait bien évolué dans ces minutes, ces journées qui semblaient toutes éternités écrouées sous une affreuse vie maudite.

On pouvait peut-être penser qu'on guérissait de blessures comme celle-ci, mais l'on savait parfaitement que jamais, ô grand jamais, il ne serait comme avant, mais d'un autre côté, il grandirait, d'un autre côté il serait plus fort, et pourrait parfaitement faire face aux situations merdiques qu'offraient la vie. Dennis était un homme grandit, il avait pris du poil de la bête, il était sorti autre, comme un loup blessé qui ne pouvait plus se battre mais qui se battait encore. Ils se chérissaient maintenant, ils ne s'étaient jamais vraiment détestés, mais un sentiment d'incompréhension, un sentiment affreux de tromperies, de doutes et d'interrogations avaient déchiré ce qu'il restait d'une relation magnifique.

Ces sentiments, aussi noirs soient-ils, avaient disparus, comme un mauvais souvenir, comme si, ce n'était qu'un nuage qui, à un moment avait libéré cette pluie meurtrière, qui faisait des couples, des lambeaux tranchés par des âmes esseulées. Que la vie était affreuse et triste lorsqu'on perdait son amour. God Blesse everything. Oui, Dieu blessait toutes choses, qu'ils soient vivants ou non. Dieu était une pédale. Dieu était une follasse de show télévisé.

Un jappement, Un bruit sourd, mais reconnaissable. Il fit basculer la porte, se préparant à tirer, quand un chien, ce qui semblait être un berger allemand, ou plutôt belge s'engouffra avec hâte.

-Un cabot ? C'est lui qui fout toute cette merde ? Oh putain, j'ai eu peur à cause d'un connard de cabot ? Tu déconnes ?

Il éclata de rire, puis, regardant Taylor, il s'exprima.

-On en fout quoi de ce chien ?

CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Invité
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Lun 21 Nov - 14:02

Someone like you




Tout était tellement parfait. L'endroit, l'ambiance, lui. Cette idée de petit week-end en amoureux c'était révélé être une très bonne initiative. Un moyen de se retrouver à deux, sans les jugements des autres sur leur remise en couple. Et surtout, ils pouvaient enfin se retrouver, partager des moments seuls sans avoir besoin de refuser les invitations de leurs amis sans réelles bonnes excuses.

Il avait fallu que ce bruit vienne tout gâcher. Fixant la porte, Taylor avait un main posée sur sa bouche pour étouffer le cri qui serait probablement lâché lorsqu'ils découvriraient ce qui se cachait derrière la cloison épaisse.

Dennis préparé à tirer, ouvrit la porte violemment. Et ce qui rentra les étonna autant l'un que l'autre. Un chien, juste un clebs. Un berger belge d'après ce qu'en devinait la jeune femme. Son ancien meilleur ami en possédait la copie conforme, à quelques ressemblances près. Le chien entra tout excité à l'idée d'enfin rentré dans cette maison et surtout de découvrir deux humains à l'intérieur.

Taylor s'approcha doucement de leur nouvel ami à quatre pattes, il avait l'air inoffensif. "On en fout quoi de ce chien ?" . Elle posa la main sur son doux poil marron et regarda son fiancé "On ne peut pas le laisser dehors pas un temps pareil". En effet, le vent soufflait tellement qu'on aurait pu croire que des branches du sapin qui se trouvait en face du chalet allait s'arracher.

La jolie blonde se releva et vint déposer un baiser sur les lèvres de Dennis, un sorte de motivation pour qu'il accepte de garder l'animal cette nuit au moins. "Regarde les yeux qu'il te fait"

Se rapprochant cette fois-ci de Dennis, elle passa sa main autour de sa taille, un énorme sourire accroché au visage. Elle était contente que tout ça soit fini. Certes, ils avaient été morts de trouille, pour ainsi dire...rien, mais au moins il n'y avait eu aucun blessé. Plus de peur que de mal comme on dit !



CRÉDIT - CSS

Revenir en haut Aller en bas

hey ! nice to meet you
Contenu sponsorisé
i wanna know everything about you



MessageSujet: Re: It's Halloween, Babe !    Aujourd'hui à 6:00

Revenir en haut Aller en bas
 

It's Halloween, Babe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les costumes Halloween disponibles, mais... via cash shop!
» Joyeux Halloween 2010 !
» La dernière miniature babe de chez Mc Vey
» Halloween Marines
» Halloween / Zombie Walk
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
→ born in the usa -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit